Depuis le XIXème siècle, le mot “travail” explose dans la littérature