Faits et Documents n°367 du 1er au 15 décembre 2013 - Portrait : Alain Soral

Faits & Documents n°367 du 1er au 15 décembre 2013 – Portrait : Alain Soral

Le nouveau numéro de Faits & Documents du 1er au 15 décembre 2013 va bientôt paraître, avec (entre autres) le portrait du chef de file d’Égalité et Réconciliation, Alain Soral.

Ennemi n° 1. Le 24 août, lors de l’université d’été du PS, le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, désignait Alain Soral et Dieudonné comme les principaux adversaires à combattre, ce qui aura pour conséquence : un, de le faire connaître encore un peu plus, deux, une nouvelle campagne de presse de gauche (Politis, Le Monde diplomatique, Rue89, etc.). Au défi de toute la jurisprudence, sa maison d’édition Kontre Kulture a été condamnée par la Licra à retirer de la vente un ouvrage dans un délai d’un mois, et à censurer certains passages de quatre autres ouvrages (dont Le Salut par les Juifs de Léon Bloy, qui est un essai projuif !). Si Alain Soral est pris sous un feu nourri d’attaques, c’est notamment parce que son site Égalité & Réconciliation est devenu incontournable sur la toile. Et qu’à lui seul, cet essayiste charismatique totalise plus de quinze millions de vues. Il y a un véritable « phénomène Soral », qui va s’amplifiant comme en témoigne son nouvel essai (avec Eric Naulleau comme faire-valoir), Dialogues désaccordés, combat de Blancs dans un tunnel (Blanche/Hugo & Cie).

Faits et Documents n°367 du 1er au 15 décembre 2013 - Portrait : Alain Soral

Faits et Documents n°367 du 1er au 15 décembre 2013 – Portrait : Alain Soral

« La gauche du travail, la droite des valeurs. »
Programme d’Égalité & Réconciliation

« Frère de la comédienne Agnès Soral, ex jet-setteur pique assiette des années Palace, récent pamphlétaire à succès, ce quadra au physique coupant et aux allures de red-skin vieillissant fréquente depuis quelques années déjà les plateaux de télévisions avec une certaine efficacité rhétorique. […] Grâce à cette méthode de kickboxing télévisuel, il est l’auteur remarqué entre autres : d’un gros doigt en direction de Josyane Savigneau, la « Madame Livres » du Monde, sur le plateau de Campus, l’émission de Guillaume Durand ; d’une crise de nerfs de la comédienne Anouk Aimée sur celui de Tout le monde en parle de Thierry Ardisson (« Excusez moi mais je ne peux pas rester à côté de lui ») et d’une explosion de standard téléphonique à France 3 après un C’est mon choix sur les femmes […] Rejoignant le mouvement croissant de libération de la parole gauloise (Camus, Houellebecq, Muray, etc.) Il débite souvent avec brio une phraséologie néoréac en constante contradiction avec la loi Gayssot. »
Libération, 10 juillet 2002.

« Jacques Attali ne diverge avec moi que sur les conclusions, et ce, pour des raisons évidentes d’intérêt de classe. »
Alain Soral (Le Choc du Mois, décembre 2006).

«Volontiers provocateur, Alain Soral s’inscrit dans la lignée des polémistes français allant de Léon Bloy à Jean-Edern Hallier. “Agitateur d’idées depuis 1976” selon sa propre expression, ce bretteur de talent, un brin gouailleur, se définit comme “le fils naturel de la dialectique et du populisme”. »
Le Spectacle du Monde, octobre 2008.

« Le Faurisson du net. »
Thierry Ardisson (Canal+ , 19 octobre 2013).

« Soral s’adresse en son seul nom, aux citoyens de bonne volonté qui essaient de comprendre quelque chose à tout ce “bordel” – terme “soralien”. En tee-shirt, sur un canapé désinvolte et concentré, il explique la situation : l’actualité et le sens de l’histoire. Son passé témoigne de sa sensibilité d’artiste : plusieurs films, un roman. Mais également de son courage intellectuel, car son parcours politique correspond à la tentation de bien des inquiets. »
Le Monde Diplomatique, octobre 2013.

« Étonnante progression de cette lame de fond, qu’aucun discours politique n’a aujourd’hui les moyens intellectuels d’arrêter. »
Actualité juive, novembre 2013.

Alain Soral, à l’état-civil Alain Bonnet, est un essayiste franco-suisse, né le 2 octobre 1958 à Aix-les-Bains (Savoie). Il a deux sœurs. La première est née en 1956 et la seconde, née le 8 juin 1960, est l’actrice Agnès Soral qui s’est fait connaître dans Tchao Pantin en 1983. Cette agnostique milite à Aquaverde qui aide les Indiens à lutter pour la protection de la forêt amazonienne. Alain Soral est catholique et s’est marié à l’église en décembre 1996. Dans les années 60, la famille est installée en région parisienne à Meudon-la-Forêt. Son père est un notaire savoyard à la double nationalité française et suisse, et sa mère, une femme au foyer. Leurs enfants sont (…)

Lire la suite : abonnez-vous à Faits & Documents, Lettre d’informations confidentielles d’Emmanuel Ratier – Abonnements France métropolitaine : 78 euros / an. Abonnements étranger et outre mer : 93 euros / an. En savoir plus : www.faitsetdocuments.com

Crédit photo : ComprendreLempire via Youtube (cc)