UE : "droits" sexuels et génésiques, le rapport Estrela sorti par la porte, revient par la fenêtre

UE : “droits” sexuels et génésiques, le rapport Estrela sorti par la porte, revient par la fenêtre

26/11/2013 – 13h00
STRASBOURG (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – Le 22 octobre, Edite Estrela, député européen du Portugal, soumettait au Parlement européen (photo) sa proposition de “résolution sur la santé et les droits sexuels et génésiques”. Promotion à outrance de l’avortement, accès à la contraception facilité, éducation sexuelle dès la petite enfance, droit à l’enfant pour les couples de lesbiennes et les femmes célibataires, liberté de conscience mise à mal, égalité des genres, tout ce qui contrevient à la dignité humaine s’y trouve. Grâce à Bruno Gollnish, député Front national, le rapport dit, Estrela a été renvoyé en commission, ce qui laissait penser à son enterrement pur et simple, la législature européenne se terminant prochainement.

Et pourtant le voici de retour.

Il aura fallu à peine quinze jours pour que ce rapport Estrela si controversé soit annoncé pour la réunion du 26 novembre de la commission des Droits des femmes. Le vote en plénière est prévu en décembre. Le texte soumis au vote des députés européens est rigoureusement le même que celui qui a été renvoyé en commission.

En quoi est-ce surprenant ?

La rapidité à laquelle le rapport revient sur la table de la discussion est singulière quand on sait le nombre de rapports à examiner. Le fait que ce texte revienne à l’identique est d’autant plus déroutant que le nombre d’amendements déposés pour le vote en plénière le 22 octobre était également exceptionnel. Très divisés, les députés avaient notamment critiqué le contournement du principe de subsidiarité, en rappelant que la “santé et les droits reproductifs et génésiques” ne concernent pas le mandat de l’Union européenne. Nul doute que les lobbies LGBT et le Planning familial ont joué une part active sur le fait qu’il soit représenté si vite. En effet, Madame Estrela n’a jamais caché ses sources dans la rédaction de ce rapport, quand elle a remercié certaines associations en rendant sa copie.

Cette histoire en dit long sur le pouvoir des lobbies au Parlement européen et son fonctionnement en réalité peu démocratique, éloigné des préoccupations des peuples.

Crédit photo : JLogan, via Wikipédia, domaine public.