Pour les agriculteurs, les manifestations de jeudi matin en Île-de-France ont été un succès

Pour les agriculteurs, les manifestations de jeudi matin en Île-de-France ont été un succès

23/11/2013 – 16h00
PARIS (NOVOpress via Kiosque courtois)
– On a compté, dès le petit matin, une douzaine de points de blocage et de barrages filtrants sur les accès autoroutiers et les nationales, notamment à l’ouest de Paris, et quelques convois de tracteurs sur les autoroutes. Lors de cette « Foll Journée », les agriculteurs ont surtout dénoncé le « matraquage fiscal » dont ils sont les victimes et l’excès de réglementations parfois contradictoires.

A voir la taille des tracteurs, on peut se demander si ce sont seulement les « gros » qui ont manifesté.

Pour un œil averti, la question n’est pas anecdotique ! En effet, les tracteurs vus sur les routes étaient loin de tous avoir le format des énormes machines des sous-traitants auxquels les céréaliers font souvent appel. Les médias du système, cherchant à semer la zizanie, ont insisté sur le fait que les manifestants étaient de « gros céréaliers » qui refusaient le rééquilibrage de la nouvelle Politique agricole commune (PAC) en faveur de l’élevage. Une analyse marxiste un peu simpliste.

C’est oublier que l’Île-de-France compte aussi de nombreuses exploitations maraîchères mises en difficulté par la hausse des charges.

Une mobilisation des agriculteurs de «tout le bassin parisien» est prévue le 29 novembre.

Photo d’archive. Crédit photo : Jeanot, via Wikipédia, (cc).