Christine Boutin, l’Iran et François Hollande