Écotaxe : les automobilistes, pompe à fric de l’État

Écotaxe : les automobilistes, pompe à fric de l’État

22/11/2013 – 10h00
PARIS (Bulletin de réinformation) – Le mouvement des bonnets rouges, fer de lance de la fronde fiscale a réussi, au moins pour quelques mois, à renvoyer au placard l’écotaxe.

D’aucuns, notamment certains députés, prétendent que l’abandon de l’écotaxe nuirait au financement des infrastructures routières. Est‑ce vrai ?

La France possède le réseau routier le plus étendu d’Europe. Le European Road Network, organisme d’étude, estime à douze milliards d’euros les investissements annuels en France dans l’expansion et l’entretien du réseau. Soit 0,5 % du PIB. D’autre part, les automobilistes et les transporteurs routiers, principaux utilisateurs de ces infrastructures, rapportent 40,6 milliards d’euros à l’État, essentiellement par la taxe sur les produits pétroliers et des péages autoroutiers.

Les utilisateurs de la route payent donc près de 3,5 fois le prix de tous les investissements routiers annuels en France.

Crédit photo : terrette via Flickr (cc)