Abdelhakim Dekhar en lutte contre « un complot fasciste »