La femme voilée "insultée" à Trappes a présenté trois versions différentes : le tribunal relaxe les prévenus

La femme voilée “insultée” à Trappes a présenté trois versions différentes : le tribunal relaxe les prévenus

21/11/2013 -09h30
TRAPPES (NOVOpress via Observatoire de l’islamisation) –
Après la fausse agression d’une militante arabe de l’Unef la semaine dernière, le faux viol d’une musulmane de Mantes, le tag contre une mosquée de Pau réalisé par l’imam lui même, les “skins” fantomatiques d’Argenteuil, l’imagination des musulmans n’en finit pas de créer une victimisation médiatique artificielle :

Deux frères de 35 et 39 ans ont été relaxés, lundi 18 novembre, par le tribunal correctionnel de Versailles. Ils étaient accusés d’avoir violemment insulté une jeune femme voilée de 21 ans, à Trappes (Yvelines), le 14 juillet dernier.

« Le tribunal a considéré que les faits n’étaient pas établis et que l’injure n’était donc pas caractérisée. La victime avait donné trois versions différentes de l’injure », a expliqué Me Sandrine Calaf, l’avocate des prévenus. Le procureur de la République Naïma Rudloff, avait requis, lors de leur procès le 21 octobre, six mois de prison ferme. Ils sont relaxés.

Crédit photo : Jean-François Gornet, via Flickr, (cc).