Les drôles d'instigateurs de la « Marche des républicains » du 8 décembre prochain

Les drôles d’instigateurs de la « Marche des républicains » du 8 décembre prochain

18/11/2013 – 18h00
PARIS (NOVOpress) –
En plus de l’opération sauver le soldat Taubira via voie de presse et convocation d’« intellectuels », la gauche française ne sait qu’inventer d’une art pour faire oublier tous ses échecs flagrants et la ruine du pays qu’elle cause et d’autre part pour jeter l’opprobre sur ses opposants via les accusations sidérantes – au choix – de fascisme, racisme, populisme, etc. Dernière initiative en date, une « Marche des républicains » le 8 décembre afin de « lutter contre les extrémismes ».

Initiative lancée par trois militants PS suite aux huées dont François Hollande fut victime le 11 novembre dernier. Ces trois militants PS sont révélateurs du fossé béant entre le système et le peuple. Pour peuple, l’un est issu de l’ENS Lyon, l’autre est étudiant et militant PS. La troisième surtout, Loreleï Mirot, a un profil très instructif. Non seulement elle est l’assistante parlementaire de Yann Galut, député PS du Cher mais surtout figure de la Gauche forte – courant du PS qui a l’extrême droite pour obsession et qui est un des soutiens les plus actifs à Christiane Taubira –, mais surtout sous couver de donner des leçons de républicanisme, elle verse dans le communautarisme. En effet, elle fait partie sur Facebook d’un groupe “Métis de France” exaltant donc un particularisme racial, pas très républicain de surcroît…

Et comme le fait remarquer Philippe Vardon, reprenant l’article de Libération consacré à cette marche, ses caricatures d’apparatchiks petits-bourgeois sont incapables d’aller vers les « jeunes » de banlieues, qui sont pourtant leur dernière clientèle électorale…

Sans oublier un certain sens du comique involontaire.