La croissance américaine repose sur de nouveaux crédits risqués

La croissance américaine repose sur de nouveaux crédits risqués

16/11/2013 – 19h00
PARIS (NOVOpress/Kiosque courtois) –
Simone Wapler, dénonce un nouveau scandale financier. Selon l’économiste, la croissance américaine repose sur la multiplication des crédits à la consommation, et notamment des prêts aux étudiants. De 12 % en 2008, ils représentaient en 2012 30% de l’ensemble des crédits à la consommation. Ces crédits sont pourtant encore plus risqués que les crédits immobiliers sous‑excellents (dit « subprime ») qui ont conduit à la crise financière qui a éclaté en 2007.

En effet, les étudiants n’ont généralement pas de bien à gager, et les emplois sont difficiles à trouver ; le nombre de défauts de remboursement augmente. Simone Wapler prédit donc l’éclatement d’une bulle financière encore plus dure que celle de 2007. En effet, le secteur financier reste, encore et toujours, déconnecté de l’économie réelle.

Crédit photo : Rainforest Action Network, via Flickr, (cc).