Le président du MJS, Thierry Marchal-Beck, se ridiculise une nouvelle fois à l'égard du Bloc identitaire

Le président du MJS, Thierry Marchal-Beck est-il un “kapo de camp de rééducation socialiste” ?

13/11/2013 – 21h10
PARIS (NOVOpress) –
Illustre inconnu, et se distinguant par une servilité hors du commun à l’égard des dirigeants socialistes, le dispensable Thierry Marchal-Beck (ci-dessus), président du Mouvement des jeunes socialistes (MJS), a une obsession : les Identitaires, et une méthode : l’outrance, qui s’approche souvent de la diffamation.

Pour preuve sa réaction envers un tweet de Fabrice Robert suite aux huées contre François Hollande lors des cérémonies du 11 Novembre.

Mais mal en a pris à Thierry Marchal-Beck, car plusieurs personnes lui ont signalé que les premiers délinquants sont au parti socialiste.

Et pour seule défense, Thierry Marchal-Beck utilise une trop facile pirouette.

Crédit photo : Hao Xi via Wikipédia (cc)