Quand François Hollande ne souhaitait pas taxer les clubs de football