Novopress, une “engeance de presse” ?