Pour Harry Roselmack, « la France raciste est de retour »