Deux journalistes de RFI assassinés au Mali

Deux journalistes de RFI assassinés au Mali [MàJ]

04/11/2013 – 17h35
KIDAL (NOVOpress) –
Comble de l’horreur, les deux journalistes de RFI n’auraient pas été tués par balles, mais égorgés selon le New York Times : “Their bodies were found shortly after, with their throats slit, about eight miles outside Kidal in the Sahara, the officer, Col. Didier Dacko, said by telephone.” “Leurs corps ont été retrouvés peu après, égorgés, environ à 8 miles de Kidal”

Ce bobard (la mort par balles) asséné hier par Laurent Fabius prouve que François Hollande ne maîtrise rien au Mali dans la lutte contre les islamistes.


03/11/2013 – 20h50
KIDAL (NOVOpress) –
Hier, samedi 2 novembre, deux journaliste de RFI, capturés suite à leur entretien avec l’un des chefs du mouvement touareg MNLA, ont été assassinés par leurs ravisseurs. Les corps des journalistes, tués par balles, ont été retrouvés par les soldats partis à la poursuite de leurs ravisseurs.

Déjà, parmi les explications de cet assassinat, certains avancent des versements de commissions non versés suite à la libération des quatre salariés d’Areva et qui avaient été otages pendant trois ans.

Ensuite, loin de la propagande et des bobards déversés sempiternellement par la presse, certains estiment qu’il faudrait interroger les vrais spécialistes de l’Afrique.

Crédit photo : Abachell via Wikipédia