Wikipédia : où part l'argent ?

Wikipédia : où part l’argent ?

Lorsque Wikipédia, l’un des sites les plus consultés au monde, a commencé ses collectes de fonds il y a quelques années, l’encyclopédie libre a déployé un modèle de levée de fonds remarquablement efficace : de 2011 à 2012, la Wikimedia Foundation a reçu plus de 38 millions de dollars de dons de la part des internautes (à comparer aux 5 millions reçus en 2007-2008). Aujourd’hui, c’est l’emploi de cet argent et son attribution à certains partenaires plutôt qu’à d’autres, qui fait débat et un certain nombre d’articles parus à l’étranger sont consacrés à ce sujet. Synthèse.
Crédit photo : peterthoeny via Flickr (cc)

« Trop d’argent est versé à des groupes qui font trop peu pour améliorer la valeur de l’encyclopédie elle-même », dixit Sue Gardner, présidente de la Wikimedia Foundation. Bien que n’étant pas responsable du contenu de Wikipédia, la Wikimedia Foundation (WMF), basée à San Francisco, est le plus puissant promoteur de l’encyclopédie open-source : elle gère au jour-le-jour l’infrastructure technique et les opérations commerciales de Wikipédia.

Conflits d’intérêts

Plus de 40 organisations indépendantes gravitent autour de la WMF, promoteurs actifs de la fondation dans leur pays d’origine. Ces chapitres sont les plus grands bénéficiaires des subventions de la WMF. Mais selon Gardner, c’est la façon dont ces organisations perçoivent les dons dans leur ensemble qui n’est pas claire.

En 2012, le Comité de diffusion des fonds a ainsi distribué pas moins de 5,65 millions de dollars en subventions, la part du lion (89%) revenant aux chapitres affiliés. Et 12 chapitres en particulier (sur une quarantaine) ont reçu 83% du total des subventions. Mieux, beaucoup de ceux à qui sont accordées des subventions sont les mêmes qui sont chargés de les distribuer. Il s’avère en effet qu’un certain nombre de membres du Comité de diffusion des fonds sont aussi responsables ou anciens responsables de chapitres, à qui les fonds sont destinés…

Gaspillage ?

Sue Gardner, qui pilote la Wikimedia Foundation, figure dans le top 100 des femmes les plus influentes au monde du magazine Forbes. Crédit : ALA - The American Library Association via Flickr (cc)

Sue Gardner, qui pilote la Wikimedia Foundation, figure dans le top 100 des femmes les plus influentes au monde du magazine Forbes. Crédit : ALA – The American Library Association via Flickr (cc)

Si les conflits d’intérêts sont un sujet de préoccupation majeur de Wikipédia, des éditeurs comme Tango disent qu’ils sont inévitables avec autant d’argent. « Présumer de la bonne foi est une bonne politique lorsque l’on écrit dans une encyclopédie collaborative » écrit-il, se référant à un principe fondamental de Wikipédia selon lequel les éditeurs sont encouragés à partir du principe que toutes les contributions à l’encyclopédie sont réalisées en partant d’une bonne intention. « Ce n’est pas si simple quand vous avez affaire à 11 millions de dollars ».

Sue Gardner, qui a été en grande partie responsable de la transition fulgurante de la fondation en un géant de la collecte de fonds, fait également écho aux remontrances croissantes d’un certain nombre d’éditeurs et de critiques importants de Wikipédia : les millions reçus auraient davantage contribué à créer “une classe de bureaucrates professionnels” (Andrew Orlowski, Wikipedia Foundation exec: Yes, we’ve been wasting your money – theregister.co.uk) qu’à aider au développement du site. Il est à noter que le personnel de la fondation est passé de 3 personnes à plein temps en 2006, à 174 en 2012-2013. D’autres critiques pointent la façon dont l’argent perçu par les chapitres est utilisé. Andreas Kolbe, un Wikipédien actif et modérateur de Wikipediocracy, explique que la plupart des chapitres ont une propension à dépenser leurs budgets dans des projets publicitaires plutôt que de renforcer véritablement le site.

Malgré ses déclarations sur le fonctionnement pour le moins bancal de la Wikimedia Foundation et de sa gestion des fonds, Sue Gardner ne tarit pas d’éloges sur l’organisation qu’elle doit quitter prochainement.

[Important : Ce texte est un condensé traduit en français d’un article paru en langue anglaise sur dailydot.com le 17 octobre 2013 et reproduit sur mashable.com, intitulé “Where does your Wikipedia donation go? Outgoing chief warns of potential corruption”]

Liens externes et sources