En Seine-Saint-Denis, la charte de la laïcité peine à s'appliquer

En Seine-Saint-Denis, la charte de la laïcité peine à s’appliquer

02/10/2013 – 08h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
La charte de la laïcité (ci-dessus) est une mesure cosmétique sans incidence concrète sur la réalité. Ainsi, Rachida est bien allée hier au château de Guédelon avec la classe de CM1 de sa fille, école située en Seine-Saint-Denis. Pourtant, jeudi dernier, l’institutrice avait expliqué à cette femme voilée qu’elle ne pourrait pas accompagner la sortie scolaire. Mais devant l’indignation et la mobilisation des parents d’élèves, la direction de l’établissement a fini par céder.

Inadaptée, la charte de la laïcité semble donc condamner à rester lettre morte. Il est vrai que si l’on affirme que l’islam est compatible avec la République française, on voit assez mal pourquoi ceux qui le pratiquent devraient être mis à l’écart de certaines activités collectives.

A force de ne pas vouloir trancher les questions de fond, on se condamne ainsi à la plus complète impuissance.

Crédit photo : DR