Le mariage pour tous, un guet-apens électoral pour le Parti socialiste

Le mariage pour tous, un guet-apens électoral pour le Parti socialiste

25/09/2013 – 14h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Hier matin, la confidentielle lettre de l’Expansion, réservée aux officines de pouvoir et d’influence, dévoilait en exclusivité une étude réalisée par l’Observatoire de la vie politique et parlementaire sur les élections municipales de 2014. Les experts estiment que le scrutin, à l’échelle nationale, sera un « revers limité » pour le Parti socialiste.

En revanche, localement, apparaît un risque jusqu’ici non évalué. D’après Denys Pouillard, directeur de l’Observatoire – et engagé à gauche -, les zones anciennement marquées par la démocratie‑chrétienne pourraient être perdues par la majorité actuelle.

Autrement dit, le PS risque de payer au prix fort son acharnement à vouloir changer la définition du mariage, dans des territoires encore influencés par un ethos(1) catholique, que l’étude évalue à « 70 villes importantes », parmi lesquelles Lyon, Dijon et Lille.

Denys Pouillard précise que deux électorats en particulier se détourneraient de la gauche : « Bourgeoisie de centre‑ville et bobos âgés ».

1) mot grec qui signifie le caractère habituel, la manière d’être, les habitudes d’une personne. Par extension, l’ethos d’un peuple trouve ses racines dans sa longue histoire.

Crédit photo Une : cbr_perso via Flickr (cc)