Notre médiacratie une fois de plus hystérique : Marine la toxique et Assad le chimique

Notre médiacratie une fois de plus hystérique : Marine la toxique et Assad le chimique

Photos : crises d’hystérie.

Une fois de plus, la perspective d’une percée électorale du FN rend fou les partis de gouvernement. Les journées d’été de la formation de Marine Le Pen ont provoqué parallèlement, comme toujours, un nouveau prurit médiatique. Il faut dire que voilà maintenant que le “jusqu’à présent impeccable” monsieur Fillon envisage de voter pour un candidat FN si ce dernier est moins sectaire que le candidat de gauche. Cela à de quoi affoler car au niveau du sectarisme, il est indiscutable que certains candidats de la gauche d’idéologie passéiste ont du souci à se faire.

François Fillon présenté comme un modéré par rapport au droitiste prétendument décomplexé que serait François Copé se retrouve diabolisé par l’orchestre médiatique, et Jean-Pierre Raffarin de parler de ligne rouge franchie par non respect du pacte fondateur. Ainsi le pacte fondateur de l’UMP serait de faire barrage à la participation au pouvoir du FN ? Certains l’ont toujours affirmé se référant à une sorte d’accord secret du temps de Chirac avec une organisation maçonnique internationale et communautaire. Ils ont, le plus souvent, été ridiculisés et jetés dans les poubelles des maniaques du complot.

Mais ce bon monsieur Raffarin relance l’hypothèse face à un péril bien sûr extrême : quelques mairies de France pourraient être administrées par des amis de Marine. Vont-ils pour se faire utiliser des armes chimiques et multiplier les crimes contre la démocratie ? Les commentateurs n’osent le dire mais le pensent très forts. Et la question qui se pose est : comment bombarder le FN pour sauver les municipalités menacées comme des quartiers de Homs ? On voit bien que ce parti est le méchant de l’intérieur comme la Syrie est pour le moment le méchant de l’extérieur. Les médias dont la mission informative semble être un point de détail du combat anti lepéniste, font sur la Syrie une propagande assez honteuse.

Ainsi, on nous explique que c’est grâce aux menaces de frappes que la Russie a fait pression sur Assad qui fait semblant de céder et qui finalement sera bombardé avec l’accord de tous, une victoire de notre diplomatie aussi pertinente que machiavélique. Ainsi on nous fait croire également que la France absente à Genève est cependant au cœur de la solution russo-américaine pour la Syrie. Comment de vrais journalistes peuvent-ils tordre la réalité pour argumenter dans ce sens sans se sentir trahir leur profession ?

Voila comment nous sommes informés sur le FN et la Syrie, les deux bêtes noires de l’idéologie médiatique qui menacent la démocratie en France et la paix du monde. Il faut sauver les populations civiles de Marine la toxique et de Assad le chimique. Les journalistes ont remis les masques à gaz. Cela permettra peut-être à certains d’échapper aux mauvaises odeurs qu’ils dégagent, celles du sectarisme, de la mauvaise foi et de la haine.

Raoul Fougax

Source : Metamag.

Crédit photo : D.M. Bourneville and P. Régnard, 1880. Domaine public, via Wikipédia, (cc).