"Le monde primitif finlandais a pénétré ma chair et mon cœur"

“Le monde primitif finlandais a pénétré ma chair et mon cœur”

20/09/2013 – 17h00
HELSINKI (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –
Décédé il y a 56 ans, le 20 septembre 1957, à Järvenpää, près d’Helsinki, le compositeur Jean Sibelius (photo en 1889) était né le 8 décembre 1865 à Hämeenlina dans le Grand-Duché de Finlande. Sur le plan musical, Sibelius incarne la naissance de l’identité nationale finlandaise. Vers 1880, il s’intéresse aux mythes et légendes finlandaises comme le Kalevala écrit par son compatriote Elias Lönnrot, et s’oriente vers un art spécifiquement finlandais dans ses racines et ses références nationales. Les recueils des chants anciens et épopées du peuple finnois seront pour Sibelius une source constante d’inspiration. « Tout ce qui est finlandais m’est sacré, le monde primitif finlandais a pénétré ma chair et mon cœur » écrira-t-il.

Son poème symphonique Finlandia, composé en 1899-1900, est le symbole de la résistance finlandaise à l’oppression russe. Son esthétique est cependant loin d’être fermée aux différentes révolutions musicales de son époque, et l’on retrouve dans sa musique des réminiscences de Wagner et Tchaïkovski, voire de Stravinski ou encore Schoenberg. C’est précisément parce qu’elle a su rester profondément identitaire que la musique de Sibelius, l’une des plus jouées au monde, est authentiquement européenne.

Crédit photo : domaine public.