Belgique : La Sénatrice du Vlaams Belang Anke Van dermeersch affiche ses jambes contre l'islam

Belgique : La Sénatrice du Vlaams Belang Anke Van dermeersch affiche ses jambes contre l’islam

Au centre : Anke Van dermeersch. A droite : Filip Dewinter.

20/09/2013 – 14h00
ANVERS (via le site de Lionel Baland) –
Ce 19 septembre 2013, la Sénatrice du Vlaams Belang Anke Van dermeersch a présenté la nouvelle campagne de Femmes contre l’islamisation (Vrouwen Tegen Islamisering – VTI) axée sur des affiches, cartes postales et dépliants en vue de dénoncer l’islamisation des villes européennes. Après l’affiche burqa-bikini d’An-Sofie Dewinter (une des filles de l’homme fort du parti, Filip Dewinter), une nouvelle affiche a pour objectif de mettre en garde les électeurs face aux pratiques de l’islam qui portent atteinte au statut de la femme. La femme est discriminée au sein de la vie sociale, tant dans les pays musulmans qu’au sein des sociétés musulmanes d’Europe occidentale. Les habits portés par les femmes musulmanes sont un symbole de la domination des hommes sur les femmes et du fait que la femme est la propriété de son mari ou de la partie masculine de la famille.

"Liberté ou islam ?" Les niveaux sur l'affiche sont (en commençant par le bas) :  "conforme à la loi islamique", "islam modéré", provocation",  "salope",  "pute", "viol", "lapidation".

“Liberté ou islam ?”
Les niveaux sur l’affiche sont (en commençant par le bas) : “conforme à la loi islamique”, “islam modéré”, provocation”, “salope”, “pute”, “viol”, “lapidation”.

Anke Van dermeersch déclare : « Cette fois j’ai servi moi-même de modèle, ce sont mes jambes » et ajoute « je veux savoir quelles réactions et sanctions risquent les femmes en fonction de la longueur de leur jupe. Pas seulement dans les pays musulmans, mais aussi dans des quartiers déterminés de nos villes. Pensez à la pression qui existe afin de porter un foulard islamique. » Elle conclut : « Nous ne voulons pas la loi islamique à Anvers. »

campagne-femme-VB-2

campagne-femme-VB-3

Sur la Grand-Place d’Anvers (ci-dessous), une action a eu lieu lors du lancement de la campagne : des militantes de Femmes contre l’islamisation ont placé sur le sol des chaussures à haut talon en tant que symbole contre la discrimination musulmane des femmes.

Crédit photos : DR