Carla del Ponte estime que près de la moitié des rebelles syriens sont des djihadistes

Carla del Ponte estime que près de la moitié des rebelles syriens sont des djihadistes

20/09/2013 – 11h00
DAMAS (NOVOpress via Le Bulletin de réinformation) – Dans une interview donnée mardi au Point, Carla del Ponte (ci-dessus), auteur d’un rapport pour l’ONU sur les exactions en Syrie, a bouleversé un certain nombre d’idées reçues. Estimant qu’aussi bien le régime de Bachar al‑Assad que les rebelles qui le combattent étaient coupables de crimes de guerre, elle a indiqué que les djihadistes représentaient « la moitié, peut‑être davantage, des combattants de l’opposition ».

Elle a également rappelé que rien n’indique la responsabilité de Bachar al‑Assad dans l’attaque chimique du 21 aout, mais qu’elle disposait en revanche « d’indices concrets qu’une attaque, le 19 mars, est du fait de l’opposition ».

Enfin, elle s’est positionnée contre l’ingérence militaire, « car elle fait encore plus de victimes collatérales ».

Crédit photo : Evstafiev via Wikipédia (cc).