Italie : Elle épouse son Africain, il lui arrache l’oreille à coups de dents

Italie : Elle épouse son Africain, il lui arrache l’oreille à coups de dents

18/09/2013 – 18h00
MONZA (NOVOpress) – C’est une histoire d’amour comme il y en a tant aujourd’hui. D’amour mondialisé. Elle, Italienne de 30 ans, originaire de Milan, était allée en vacances sur l’île du Cap-Vert. La mer, le sable chaud, la « musique métissée » (photo prise au Cap-Vert)… tout ce que promettent les agences de voyage, en toutes lettres ou à demi-mot. Elle avait rencontré un Cap-Verdien de deux ans plus âgé qu’elle, l’avait épousé sur place, ramené en Italie. Ils s’étaient installés chez elle, à Monza, en Lombardie. Ils ont eu une petite fille, aujourd’hui âgée de dix mois.

Puis la femme en a eu assez. Le Cap-Verdien n’avait jamais réussi à trouver du travail. Il la battait en outre régulièrement, sous les yeux de leur enfant. Elle a décidé de le quitter, a entamé une procédure de divorce, est retournée vivre chez ses parents. Mais lui, comme écrit poétiquement le Corriere della Sera, « ne s’est jamais résigné à l’idée de voir s’évanouir leur histoire. Jour après jour, il a cherché à la convaincre de revenir sur ses pas ».

Samedi dernier, après avoir passé la nuit au bar, il s’est rendu chez elle au petit matin. Il a commencé par lui donner quelques claques. Puis il l’a menacée avec un couteau de cuisine et lui a tailladé le bras. Enfin, il s’est jeté sur elle et lui a arraché à coups de dents un morceau du pavillon auriculaire de l’oreille gauche.

Le père de la femme, réveillé par ses hurlements, a appelé les carabiniers. Le Cap-Verdien a été arrêté et conduit à la prison de Monza, sous l’inculpation initiale de coups et blessures. L’Italienne a été transportée à l’hôpital, où les médecins espéraient pouvoir lui reconstruire l’oreille. Mais la blessure s’est révélée trop grave pour être opérée : la lésion est irrémédiable. Le Cap-Verdien devrait désormais être jugé pour coups et blessures ayant entraîné des lésions permanentes : il encourt douze ans de prison.

Crédit photo : Kotoviski, via Wikipédia, (cc).