Dimanche soir, le président Hollande a essayé de se justifier devant les Français

Dimanche soir, le président Hollande a essayé de se justifier devant les Français

Photo ci-dessus : François Hollande. Crédit photo : Parti socialiste, via Flickr, (cc).

17/09/2013 – 15h00
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) – Lors de sa justification sur TF1, le président normal réussit à susciter une audience… normale !
Accueilli par une manifestation de La Manif pour tous, d’ailleurs vite dépassée par les slogans « Hollande démission », le président n’a pas soulevé les foules. 8,1 millions de téléspectateurs étaient devant leur poste. Avec un nombre d’auditeurs légèrement supérieur à la moyenne, ce n’est pas un franc succès pour le président de la République.

C’est un oral télévisé sans grandes surprises depuis le dernier, en juin 2013

Il en a repris les grandes lignes, à savoir comme chaque fois, qu’il inverserait la courbe du chômage et qu’il n’y aurait pas de hausse d’impôts ! Mais il innove sur le dossier syrien. Pour cacher la séquence diplomatique humiliante pour la France qu’on entrainé ses fanfaronnades, il proclame en effet que sa politique a pesé sur la décision diplomatique rendue dernièrement. Il a déclaré : « La pression que nous avons fait peser avec les Etats‑Unis a payé ». Et pourtant c’est la Russie qui a réussi à éviter la solution armée voulue par les gouvernements français et américain.

Enfin, Hollande se comporte en chef de clan face au Front national

A propos des déclarations de Fillon sur le Front national, le président à commencé par affirmer qu’en tant que chef de l’Etat, il n’avait pas à se positionner. Tout cela pour ajouter quelques minutes plus tard : « J’ai appelé à voter Chirac en 2002 et je ne le regrette pas » ! Voilà une petite contradiction qui ne le dispose pas à remonter dans les sondages.