À Rome, MacDonald’s fait la rentrée des maternelles

À Rome, MacDonald’s fait la rentrée des maternelles

15/09/2013 – 08h30
ROME (NOVOpress) –
La maternelle s’appelle « Citoyen du Monde » – ça ne s’invente pas. La rentrée y avait lieu mercredi, comme dans toutes les écoles publiques de Rome. Et pour accueillir les petits, « pour qu’ils ne soient pas traumatisés d’être séparés de Papa et Maman » … la société MacDonald’s, avec ballons, boissons à gogo et bons de réduction pour un Happy Meal (en anglais dans le texte). Tout cela alors que le gouvernement italien vient de prendre en fanfare un nouveau décret pour « favoriser la consommation consciente des produits fruitiers dans toutes les écoles d’Italie » : l’objectif, selon le ministre des politiques agricoles, est de « faire comprendre aux enfants l’importance d’une alimentation équilibrée et leur faire adopter dès leur plus jeune âge des habitudes et des styles de vie sains ».

Une mère de famille, laïque « de gauche », qui a découvert le spectacle en accompagnant son fils à l’école, s’en est émue sur son blogue et a apostrophé sur twitter le nouveau maire de gauche de Rome, Ignazio Marino, dont c’était aussi la première rentrée. « Grâce à Ignazio Marino, les enfants de la maternelle ont la réduction chez MacDonald’s ». « Aujourd’hui à la maternelle, on gonfle les ballons MacDonald’s. Faut-il envoyer nos enfants chez les curés ??? » Et encore « merci, maire Ignazio Marino, cette école du capitalisme et des multinationales était justement ce que nous voulions : ça nous manquait ».

La pauvre femme est manifestement de ceux qui n’ont pas compris que la gauche « citoyenne du monde » était la meilleure alliée des multinationales. Le nouveau premier ministre « de gauche » Enrico Letta, membre du Partito Democratico comme Ignazio Marino, n’avait-il pas publiquement revendiqué, avant les élections, le patronage de la Banque Goldman Sachs, dont il avait salué « le courage et la lucidité d’analyse » ?

La polémique ayant enflé sur les réseaux sociaux, le maire s’est hâté de dégager sa responsabilité. À l’en croire, il s’agit d’une initiative de l’école « Citoyen du Monde », pas de la municipalité. Le responsable de la communication de MacDonald’s a affirmé de son côté que la compagnie avait répondu à la demande d’une enseignante. « Nous avons servi du thé froid [à des enfants de maternelle ?, NdT] et distribué des ballons à titre gracieux. Il s’agissait d’un acte de gentillesse, et non d’une opération de marketing ».

Crédit image : copie d’écran du premier article cité, DR.