La Syrie poursuit sa réponse aux menaces franco‑états‑uniennes

La Syrie poursuit sa réponse aux menaces franco‑états‑uniennes

04/09/2013 – 08h00
DAMAS (via le Bulletin de réinformation) –
Obama a décidé d’attendre la décision du Congrès avant de se lancer dans une intervention en Syrie. Ce revirement rend vaines les rodomontades de François Hollande et donne du temps aux Syriens.

En effet, alors que les déclarations occidentales ont cessé, les Syriens ont pu montrer leur détermination à ne pas se laisser impressionner par les occidentaux.

Le président Bachar Al Assad a ainsi affirmé à nouveau dimanche que la Syrie était prête à parer toute agression. « La Syrie, son peuple et son armée sont en mesure de faire face à toute agression extérieure comme ils résistent victorieusement à l’agression intérieure, ce qui conduira en fin de compte au rétablissement de la sécurité dans l’ensemble du pays », a‑t‑il annoncé.

Pourtant, les renseignements américains avaient affirmé que l’attaque chimique était le fait du régime d’Assad…
Certes, mais des preuves ont été portées à la connaissance de l’ONU par la Russie. Cette dernière a été en mesure de montrer des photos satellites de l’attaque chimique menée le 21 août et tout porte à croire que les tirs sont venus du camp rebelle.

Pendant ce temps‑là, la presse française n’a pas jugé bon de divulguer cette information…
Au contraire, un journal comme le Point a même ouvert ses colonnes à Bernard‑Henri Lévy pour permettre à ce dernier d’insulter toute personne s’en tenant aux faits avec une mauvaise foi qui le déshonore plus encore, si c’est possible.

Ce dernier met en cause la Russie qui est pourtant dans cette affaire la seule nation à avoir toujours demandé l’application du droit. Et ce en dépit des bruits de bottes des Américains et de leurs laquais.

Crédit photo : Fabio Rodrigues Pozzebom / ABr via Wikipédia (cc).