Allemagne : une publicité pour du chocolat blanc censurée pour racisme

Allemagne : une publicité pour du chocolat blanc censurée pour racisme

01/09/2013 – 12h50
BERLIN (NOVOpress) – Avec un clin d’œil à saint Barack Obama, prix Nobel de la paix et champion armé de la démocratie à travers le monde, Ferrero Rocher n’avait pas vraiment fait dans l’originalité pour lancer sa toute nouvelle praline au chocolat blanc. Le fameux Yes we can n’a-t-il pas déjà été repris de mille façons ?

Le spot Ferrero, en pleine campagne électorale allemande, mettait cette fois en scène un meeting où s’affiche le slogan Yes weiß can [weiß, blanc en allemand], tandis que des ados scandent Weiß Nuss bleiben, « Rester blanc aux noisettes ». Conclusion : Deutschland wählt weiß, « l’Allemagne vote blanc ».

Las, comme l’explique le magazine Stern, le simple fait de « réclamer quelque chose avec “blanc” dedans » a suffi pour créer une vive émotion. « Le slogan porte exactement Weiß Nuss bleiben, “Rester blanc aux noisettes”, mais on comprend plutôt, Weiß muss bleiben, “Blanc doit rester”, et l’on ne pense pas à du chocolat fondant, mais plutôt à une Allemagne sans immigrés ». Consternation, horreur.

Les chiens de garde de l’antiracisme se sont immédiatement déchaînés. Pour Wulf D. Hund, professeur émérite de sociologie (on s’en serait douté) à l’université de Hambourg, la pub Ferrero est un hymne au « suprémacisme blanc », dont le message est sans ambiguïté : « L’Allemagne aux Allemands ». Tahir Della, porte-parole de l’ « Initiative Personnes noires en Allemagne », dénonce un spot où « tout tourne autour de la couleur blanche, et cela dans un pays qui continue à se définir majoritairement comme une société blanche homogène. Les Noirs sont indirectement exclus ». Le militant antifasciste Jean-Alexander Ntivyihabwa s’indigne qu’ « une compagnie blanche mette en scène un spot dans lequel des personnes presque exclusivement blanches acclament du chocolat blanc avec le slogan “Rester blanc aux noisettes” ».

Ferrero a immédiatement retiré son spot pour le « retravailler ». Dans le sens d’une plus grande « diversité », on s’en doute.