Brétigny : des racailles ont bien volé les victimes

Brétigny : des racailles ont bien volé les victimes

24/07/2013 – 21h00
BRETIGNY-SUR-ORGE (NOVOpress) –
Le procureur de la République d’Évry, Eric Lallement, a indiqué mercredi après-midi, avoir « la certitude » qu’au moins « deux vols ont été commis au préjudice de deux passagers », lors de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge (Essonne) le 12 juillet. Des objets appartenant à ces passagers ont été retrouvés à Châtelet, au coeur de Paris, a indiqué le magistrat. Il évoque également des images de vidéosurveillance où les enquêteurs ont pu voir des individus quitter la gare avec des valises qu’ils n’avaient pas en entrant dans le bâtiment.

Quelques heures après le drame, des témoins, secouristes et policiers avaient signalé ce type de vols, malgré la détresse humaine et l’immense émotion provoquée par cette catastrophe. « Il y avait des gens qui étaient en train de perdre leurs bras ou leur jambe, et d’autres sont venus voler leur montre ou leur portable ! », notait notamment Christophe Crépin de l’Unsa-police. Manuel Valls ne souhaite pas approfondir cette vérité : « Il n’y a pas eu de scènes de pillage, ni de caillassage d’envergure, ni de détroussage des victimes, comme cela a pu être dit le soir de la catastrophe ». Le ministre de l’Intérieur reconnaît quand même qu’il « y a eu sans doute des vols et des plaintes qui ont été déposées ». Un vrai déni de réalité face à l’ensauvagement de la France.

Crédit photo : Avrillon via Flickr (cc).