Nouvelle nuit d’émeute du ramadan à Trappes

21/07/2013 – 14h00
TRAPPES (NOVOpress) – Pourtant plus prompt à envoyer plusieurs compagnies de CRS pour quelques veilleurs debout et à utiliser un peu trop largement la garde à vue contre les opposants à la loi Taubira, Manuel Valls s’avère incapable de rétablir l’ordre à Trappes et d’arrêter les émeutiers. Ainsi, pour la deuxième nuit consécutive des scènes d’émeutes ont eu lieu. Pire encore, plusieurs communes voisines ont été touchées. De quoi craindre une contagion plus importante ce soir…

Ainsi, une vingtaine de véhicules ont été incendiés à Trappes et dans des villes alentours, à Guyancourt et Maurepas. Pis, à Elancourt, un véhicule de police a été partiellement brûlé par un jet de cocktail molotov. A Trappes, une voiture a foncé sur des policiers qui ont réussi à l’éviter. Pris en chasse par un hélicoptère, le ou les auteurs n’ont pas été retrouvés. Toujours à Trappes, un groupe d’une cinquantaine de personnes a pris à partie les forces de l’ordre avec des tirs de mortiers de feux d’artifice et en leur jetant des pierres.

Preuve que le situation reste tendue, malgré les grosses ficelles de la propagande gouvernementale, une dizaine de fourgons de CRS encadrent le commissariat de Trappes.

Mais surtout, malgré les dénégations un tantinet ridicules des politiques et des médias, ces émeutes ont bien un caractère religieux en plein ramadan. Pour preuve : « Vous savez, entre frères, entre musulmans, ça se passe pas comme ça normalement. On peut attaquer une autre personne, on peut attaquer un chrétien, mais on peut pas taper un frère musulman », a indiqué Viviane, la mère de Cassandra (la femme voilée contrôlée et dont le mari est un converti…)

Publié le