Affaire Méric : il y a 40 ans dissolution d'Ordre Nouveau

Affaire Méric : analogie avec la dissolution d’Ordre Nouveau

28/06/2013 – 14h00
PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – Le 28 juin 1973, il y a donc exactement 40 ans, le mouvement nationaliste Ordre Nouveau était dissous sur décret du gouvernement. Les circonstances de cette dissolution ne sont pas sans rappeler l’actuelle « affaire Méric », dont la mort a servi de prétexte à l’actuel gouvernement pour dissoudre un certain nombre d’organisations nationalistes, alors que les antifas sont les agresseurs.

Le 21 juin 1973, Ordre Nouveau tenait meeting au Palais de la Mutualité, ceinturé pour la circonstance par les forces de l’ordre. Les hommes de main de la Ligue communiste, une organisation paramilitaire dirigée par Alain Krivine, se lancèrent alors à l’assaut du Palais.

A la fin de la soirée, on releva plus de quatre-vingt blessés parmi les policiers. Bien qu’Ordre Nouveau ne fût strictement pour rien dans ces violences, le ministre de l’Intérieur de l’époque, le gaulliste Raymond Marcellin décida la dissolution de l’organisation. Dans ce cas, pour faire bonne mesure, Marcellin dissoudra également la Ligue communiste, laquelle se reconstituera très officiellement deux mois plus tard sous le nom de « Ligue communiste révolutionnaire » (LCR), avec toujours à sa tête les Krivine, Habel, Weber, Franck, Bensaïd…

Image en Une : emblème d’Ordre Nouveau et logo de la Ligue communiste révolutionnaire.