Bertrand Cantat à nouveau mis en cause dans la mort d'une femme

Bertrand Cantat à nouveau mis en cause dans la mort d’une femme

27/06/2013 – 08h00
PARIS (NOVOpress/Infos Bordeaux) –
Nos confrères de l’Express publient en exclusivité plusieurs pages du dernier livre de Stéphane Bouchet et Frédéric Vézard, intitulé Bertrand Cantat-Marie Trintignant. L’amour à mort.

Si l’ouvrage évoque largement le meurtre de Marie Trintignant en 2003, les lecteurs découvriront également les violences subies de la part du chanteur « engagé » de Noir Désir, par sa femme Krisztina Rady, qui s’est suicidée à Bordeaux le 10 janvier 2010.

Bertrand Cantat (photo) a été mis en libération conditionnelle 4 ans après le meurtre de l’actrice ; il était revenu vivre avec Krisztina Rady dont il avait eu auparavant 2 enfants, et qui l’avait soutenu lors du procès relatif à l’homicide de sa maitresse Marie Trintignant.

Le chanteur, bien connu pour ses opinions de gauche, risque de décevoir une nouvelle fois les fans qui lui étaient resté fidèles.

Avant son suicide Krisztina Rady avait laissé un message à ses parents dont voici des extraits « Il fait des choses horribles avec moi (…) Hier j’ai failli y laisser une dent (…) il m’a jeté quelque chose, de telle façon que mon coude est complètement tuméfié et malheureusement un cartilage s’est même cassé ».

Crédit photo : DR.