La réunion des amis de la Syrie n'obtient pas le succès escompté par Fabius

La réunion des amis de la Syrie n’obtient pas le succès escompté par Fabius

Laurent Fabius. Crédit photo : International Monetary Fund via Wikipédia (cc).

25/06/2013 – 08h00
DOHA (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Tenue à Doha au Qatar, samedi dernier, cette réunion était annoncée comme décisive quant à l’aide logistique promise aux rebelles syriens.

Non seulement aucune décision positive n’a été prise quant aux livraisons d’armes, mais pire encore, le Royaume‑Uni, originellement partisan de l’armement des rebelles, s’y oppose désormais.

Toutefois, tout n’est pas perdu pour les islamistes, puisque la France, éternelle « bonne élève » ou mouche du coche, au choix, a décidé de livrer des antidotes pour soigner les supposés blessés des attaques au gaz sarin. Son utilisation dans le conflit étant plus que douteuse, on mesurera le sérieux de la position française.

Plus inquiétant, le ministre qatari des Affaires étrangères évoque bel et bien un soutien apporté aux rebelles, mais de façon secrète.