Le port du sweat-shirt LMPT interdit dans un établissement scolaire privé de Rennes

Le port du sweat-shirt LMPT interdit dans un établissement scolaire privé de Rennes

Ci-dessus : l’objet du délit.

20/06/2013 – 18H30
RENNES
(NOVOpress Breizh) – Suite à l’interdiction faite aux élèves du groupe scolaire privé Saint-Vincent – Providence de Rennes de porter le sweat-shirt arborant le logo de La Manif Pour Tous – jugé trop “clivant” par le directeur de l’établissement – le collectif rennais LMPT vient d’annoncer sa décision de porter plainte contre cette décision.

Le 16 mai dernier les parents d’élèves du groupe scolaire Saint-Vincent – Providence de Rennes ont eu la surprise de recevoir une lettre du directeur de cet établissement catholique qui justifiait les raisons pour lesquelles il avait demandé aux élèves « de n’arborer dans l’enceinte de l’établissement aucun signe susceptible d’entraîner une division au sein des classes ou des groupes ». Etait expressément visé par cette interdiction le célèbre sweat-shirt LMPT. Guy Pican expliquait qu’il lui appartenait, en tant que chef d’établissement, de « veiller à ce que le débat organisé dans l’espace public préserve notre espace scolaire de toute agitation, garantissant ainsi les meilleures conditions d’enseignement et d’éducation à tous les enfants de toutes les familles ».

Cette décision du patron de cet établissement scolaire – de surcroît privé – n’a pas été du goût du collectif LMPT de Rennes qui a manifesté mardi devant l’établissement. Une délégation a finalement été reçue par le directeur, mais sans résultat.

Le collectif a donc annoncé son intention de porter l’affaire devant la justice. Selon un des responsables, « aujourd’hui, n’ont été interdits que les vêtements qui portent la marque Manif pour Tous. Or, la marque La manif pour Tous a été déposée. C’est une marque commerciale. Nous considérons, dès lors, que l’on ne peut pas l’interdire dans un établissement sans, alors, interdire les autres » (Ouest-France 18/06/13). Un argument qui n’a pas convaincu le directeur qui a déclaré s’en remettre à la justice pour trancher ce différend.

On savait déjà que le fait de porter un vêtement arborant le logo de La Manif Pour Tous dans la rue peut entraîner une interpellation de la part des services de M. Valls et – si les choses tournent mal – valoir une comparution devant les tribunaux suivie d’une condamnation pénale. Depuis le 16 mai dernier, ce sont maintenant les élèves du groupe scolaire Saint-Vincent – Providence de Rennes qui risquent de subir les foudres du directeur de leur établissement. Lequel a manifestement, sans hésiter, choisi son camp : celui de la collaboration.

Crédit photo : DR.