Sommet du G8 : Mr Cameron a le sens des affaires

Sommet du G8 : Mr Cameron a le sens des affaires

19/06/2013 – 12H00
BELFAST (NOVOpress Breizh) –
Le G8 s’est tenu lundi et mardi à Lough Erne (photo), un hôtel de luxe situé près de la petite ville d’Enniskillen, dans le comté de Fermanagh en Irlande du Nord. Pour l’occasion le gouvernement britannique n’avait pas lésiné sur les moyens pour cacher la misère de cette région déshéritée et assurer la sécurité des délégations étrangères. Qui ont dû payer au prix fort leur hébergement.

Pourtant habituée aux déploiements policiers, l’Irlande du Nord n’avait jamais connu un tel déploiement de forces de polices. Durant la tenue du sommet du G8, qui réunit les 8 pays les plus riches du monde, la presqu’ile de Lough Erne, – située au cœur d’un ancien fief de l’IRA – a ressemblé à un véritable camp retranché. Drones, bateaux de police, véhicules blindés, tireurs d’élites postés un peu partout : 8.000 policiers avaient été mobilisés pour l’occasion afin d’assurer la sécurité des chefs d’Etat et de leurs délégations.

Et comme il fallait rendre l’endroit le plus agréable possible aux yeux des médias internationaux qui ont fait le déplacement, le gouvernement britannique s’est occupé de faire disparaître les stigmates de la crise. On a donc repeint les façades dans les villes du Comté de Fermanagh. Mieux encore, des affiches ont été collées sur les devantures de magasins abandonnés pour faire croire que ceux-ci fonctionnent normalement ! Par exemple ci-dessous un autocollant géant fait croire à la fausse vitrine opulente d’un boucher.

Sommet du G8 : Mr Cameron a le sens des affaires

Interrogé par France Télévision, Alex Attwod, ministre de l’Environnement de sa Majesté, a défendu ce maquillage : « Améliorer l’apparence des rues et des magasins, c’est une très bonne idée, car cela améliore la confiance, aide les petits commerçants. Et cela dit aux gens que quel que soient nos problèmes, et nous les nions pas, nous faisons tout pour que les choses aillent mieux ».

Afin de récupérer un peu d’argent – le coût du sommet est estimé à 60 millions d’euros, « maquillage » compris – le gouvernement Cameron n’a pas hésité à demander aux pays membres de mettre la main à la poche. A l’exception des chefs d’Etat ou de gouvernement et de leurs sherpas, les membres des délégations ont donc dû s’acquitter de la somme de 1.200 euros par chambre dans l’un des huit hôtels qui leur étaient réservés. A titre indicatif, le prix d’une chambre dans le luxueux complexe hôtelier de Lough Erne (photo en Une), où logent les dirigeants, est facturé habituellement aux alentours de 150 euros la nuit. Il n’y a pas de petits profits.

Crédit photo en Une : Embassy photograph/Wikimedia (cc)