Le FMI reconnaît l’échec de son aide à la Grèce, l’Union européenne nie toujours

Le FMI reconnaît l’échec de son aide à la Grèce, l’Union européenne nie toujours

Photo ci-dessus : Manifestation des Indignés sur la place Syntagma à Athènes en mai 2011.

08/06/2013 – 15h00
ATHENES (NOVOpress via Bulletin de réinformation) – Dans un rapport qui aurait dû rester confidentiel, mais qui a finalement été rendu public, après que le Wall Street Journal l’eut publié, le FMI est revenu en détail sur son action en Grèce. En 2010 le fonds s’était associé à l’Union européenne avec l’arrogance de vouloir relancer l’économie Grecque. Ces plans de sauvetage avaient eu des effets ravageurs pour les Grecs puisqu’ils avaient fortement accentué les politiques de rigueur.

Ces plans ont empiré la situation des Grecs qui se trouvent aujourd’hui dans une situation plus grave qu’avant 2010. Le FMI a reconnu dans ce rapport avoir sous-estimé l’impact catastrophique d’une telle cure d’austérité imposée en échange de prêts (47 milliards de dollars au total). Quant à l’Union européenne, la Commission a exprimé son “désaccord fondamental” avec le Fonds monétaire international sur plusieurs aspects de son rapport et refuse toujours de reconnaître l’échec de cette politique.

Crédit photo : linmtheu, via Flickr (cc).