[Lu sur le Net] Génération GAV : "Une génération entière se lève et se bat, uniquement pour défendre des valeurs"

[Lu sur le Net] Génération GAV : “Une génération entière se lève et se bat, uniquement pour défendre des valeurs”

31/05/2013 – 19h35
PARIS (via Nouvelles de France) – Nouvelles de France a rencontré Marie, la jeune femme à l’origine du site « Génération GAV ». [Site lancé suite aux violences policières injustifiées lors des dernières manifestations contre la loi Taubira, note de Novopress]

Comment vous est venue cette idée ?
Cette idée a pris un certain temps à mûrir dans mon esprit et s’est élaborée au fil des événements. Le déclic fut sans doute l’épisode du 24 mars : je me suis retrouvée sur les Champs-Élysées auprès de centaines d’autres jeunes qui comme moi avaient soif d’être écoutés. Tous pacifiques. Mais rapidement gazés par les forces de l’ordre. Une partie d’entre nous, prise au hasard dans la foule, fut emmenée en garde à vue. J’y ai d’ailleurs échappé de peu. Notre seul crime : être demeurés assis, en chantant autour d’un feu… Comment ne pas être révoltés face à tel traitement ? Et cette révolte n’a fait que grandir lorsque nous avons appris grâce à internet que la répression violente du gouvernement ne s’arrêtait pas là, et que les gardes à vue et violences se comptaient par dizaines.

(…)

Quel est votre objectif ?
L’objectif de ce site internet est d’essayer au maximum de toucher l’opinion publique par l’un des seuls moyens qu’il nous reste pour nous exprimer : internet. J’espère que ces images de jeunes gens sans histoire, ayant subi une peine totalement disproportionnée par rapport à leurs actes, pourront marquer les esprits.

Il est en effet difficilement croyable de voir à quel point la presse est muette à ce sujet. Pour ne parler que du 26 mai par exemple, partout l’on n’entend parler uniquement de policiers et journalistes blessés, sans évoquer une seule fois les gardes à vue totalement arbitraires, les nombreux manifestants blessés aux Invalides, et les violences physiques des policiers sur des manifestants par terre et sans arme. Pour faire éclater la vérité, nous n’avons donc plus qu’un moyen : internet, et heureusement, de nombreuses initiatives complémentaires s’en chargent.

(…)

Selon vous, l’époque que nous vivons est passionnante, inquiétante ou les deux ?
Jamais rien n’est tout blanc ou tout noir, donc je dirais un peu des deux, même si je penche davantage pour la première proposition. En effet, notre génération a été éduquée dans un monde individualiste et consummériste où chacun vit pour soi et où le bonheur consiste uniquement à s’acheter le dernier plaisir. Cette loi était bien sûr un pas en avant dans cet esprit de consommation à outrance avec la marchandisation du corps humain. Et c’est magnifique et enthousiasmant de voir qu’une génération entière se lève et se bat, non pas pour obtenir des droits personnels, mais uniquement pour défendre des valeurs, pour défendre une certaine idée qu’ils se font du monde, sans rien demander en retour. Vu sous cet angle, c’est évidemment passionnant, et peut-être que grâce aux événements récents l’on pourra enfin dire « Le changement, c’est maintenant ! »

Bien sûr, on avance un peu vers l’inconnu, et ça a de quoi faire peur, de même que l’entêtement du gouvernement : jusqu’où sera-t-il prêt à aller pour nous faire taire ?

(…)

Pour lire l’entretien dans son intégralité