Suite à la mobilisation contre la loi Taubira, Manuel Valls menace de dissolution plusieurs groupes

Suite à la mobilisation contre la loi Taubira, Manuel Valls menace de dissolution plusieurs groupes

29/05/2013 – 10h00
PARIS (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation) – Suite aux mobilisations des derniers mois et plus particulièrement des dernières semaines le pouvoir est aux abois. Face aux initiatives toutes plus créatives et insolentes que les autres, le gouvernement n’a que la répression et l’interdiction à offrir.

Manuel Valls a annoncé lundi qu’il réfléchissait « à la dissolution de mouvements d’extrême droite ». A travers ce terme, il englobe et amalgame plusieurs mouvements différents en mettant notamment dans le même sac Identitaires, Jeunesses nationalistes, Renouveau français ou même, plus surprenant, le Printemps français, prouvant ainsi son peu de connaissances sur le sujet.

La manifestation de ce dimanche, les affrontements avec les forces du gouvernement ainsi que l’occupation pacifique de la terrasse du siège du Parti socialiste par des militants de Génération identitaire témoignent d’un élan de la jeunesse qui inquiète le pouvoir.

Là où une remise en question devrait avoir lieu, le gouvernement n’engage qu’une politique de répression qui ne peut être que contre‑productive. Au lieu de relever l’incompétence du préfet de Paris, le gouvernement joue les gros bras et menace des militants qui sont de toute façon prêts à affronter ces menaces.

Crédit photo : DR