L'inactivité tuerait plus que le tabac

L’inactivité tuerait plus que le tabac

28/05/13 – 20h40
PARIS (NOVOpress)
– La prestigieuse revue médicale The lancet a publié il y a quelques temps une étude démontrant que le plus gros facteur de risque cardiovasculaire serait la sédentarité. Le manque d’activité serait ainsi directement ou indirectement responsable de plus de décès que l’usage du tabac (5,3 millions contre 5,1 millions par an).

Les chiffres inquiétants révélés par l’étude l’étude rappellent combien il est essentiel d’avoir une activité physique quotidienne d’au moins 30 minutes (une marche un peu soutenue étant une très bonne solution).

En effet, le fait de ne pratiquer absolument aucune activité physique (ce qui est le cas de 35% de la population) accroît de façon significative les risques d’obésité, de cancer et de diabète. Les conséquences peuvent se traduire en terme de maladies cardiovasculaires et de mortalité précoce.

Dans nos sociétés modernes techniciennes, où règnent notamment en maître les écrans – et donc l’avachissement devant eux –, la « sédentarité » excessive devient donc un véritable fléau sanitaire.

Crédit photo : DR