Un militaire de Vigipirate poignardé à La Défense, Manuel Valls ne met pas (encore) en cause le Printemps français !

26/05/2013 – 01h30
PARIS (NOVOpress) –
Un militaire en tenue, en mission Vigipirate, a été poignardé samedi vers 18h dans le quartier de La Défense (Hauts-de-Seine). Il a été attaqué par derrière et touché à la gorge. Hospitalisé à l’hôpital à Clamart ses jours ne paraissent pas en danger.

L’agresseur a pu prendre la fuite et Le Parisien rapporte : « La police le décrit comme un homme de type nord-africain, âgé d’environ 30 ans. Il est porteur d’une barbe, d’un blouson noir et d’une djellaba de couleur claire, selon nos informations. »

Cette agression d’un militaire français survient trois jours après le meurtre à l’arme blanche dans la rue, là aussi, d’un soldat britannique à Londres par deux africains aux cris d’ « Allah akbar ». Ceci évoque une analogie. François Hollande depuis l’Ethiopie où il est en déplacement a déclaré « nous devons regarder toutes les hypothèses et nous n’en négligeons aucune ».

A notre connaissance Manuel Valls n’a pas (encore) attribué l’agression à un manifestant du Printemps Français ou de l »« extrême droite » dont il a dit craindre des actions « violentes » dès samedi, à l’occasion des manifestations contre le mariage homosexuel, Printemps Français dont il envisage d’ailleurs l’interdiction pure et simple ! Frigide Barjot, elle non plus, à notre connaissance, n’a pas (encore) accusé de cet acte le Printemps Français ou l »« extrême droite » !

Comme le rappelle Le Salon Beige : il a fallu que ce militaire de Vigipirate se fasse aussi poignarder à la gorge samedi près de Paris pour que cette info qui date du 7 mai quitte enfin le cadre du journal local qui l’a relatée :
« Un individu a fait irruption ce matin dans la brigade de gendarmerie de Roussillon [Isère] vers 11 heures 50. Selon un témoin présent sur les lieux du drame, il est entré dans la brigade de gendarmerie en criant « Allah est grand » avant de s’en prendre à un gendarme à l’accueil, le blessant avec un couteau au niveau du cou ».

Crédit photo : Damien Roué, via Flickr (cc).

Laisser un commentaire