Un militaire de Vigipirate poignardé à La Défense, Manuel Valls ne met pas (encore) en cause le Printemps français !

Un militaire de Vigipirate poignardé à La Défense, Manuel Valls ne met pas (encore) en cause le Printemps français !

26/05/2013 – 01h30
PARIS (NOVOpress) –
Un militaire en tenue, en mission Vigipirate, a été poignardé samedi vers 18h dans le quartier de La Défense (Hauts-de-Seine). Il a été attaqué par derrière et touché à la gorge. Hospitalisé à l’hôpital à Clamart ses jours ne paraissent pas en danger.

L’agresseur a pu prendre la fuite et Le Parisien rapporte : “La police le décrit comme un homme de type nord-africain, âgé d’environ 30 ans. Il est porteur d’une barbe, d’un blouson noir et d’une djellaba de couleur claire, selon nos informations.”

Cette agression d’un militaire français survient trois jours après le meurtre à l’arme blanche dans la rue, là aussi, d’un soldat britannique à Londres par deux africains aux cris d’ « Allah akbar ». Ceci évoque une analogie. François Hollande depuis l’Ethiopie où il est en déplacement a déclaré “nous devons regarder toutes les hypothèses et nous n’en négligeons aucune”.

A notre connaissance Manuel Valls n’a pas (encore) attribué l’agression à un manifestant du Printemps Français ou de l”“extrême droite” dont il a dit craindre des actions “violentes” dès samedi, à l’occasion des manifestations contre le mariage homosexuel, Printemps Français dont il envisage d’ailleurs l’interdiction pure et simple ! Frigide Barjot, elle non plus, à notre connaissance, n’a pas (encore) accusé de cet acte le Printemps Français ou l”“extrême droite” !

Comme le rappelle Le Salon Beige : il a fallu que ce militaire de Vigipirate se fasse aussi poignarder à la gorge samedi près de Paris pour que cette info qui date du 7 mai quitte enfin le cadre du journal local qui l’a relatée :
“Un individu a fait irruption ce matin dans la brigade de gendarmerie de Roussillon [Isère] vers 11 heures 50. Selon un témoin présent sur les lieux du drame, il est entré dans la brigade de gendarmerie en criant “Allah est grand” avant de s’en prendre à un gendarme à l’accueil, le blessant avec un couteau au niveau du cou”.

Crédit photo : Damien Roué, via Flickr (cc).