Un an de prison ferme pour le député socialiste Sylvie Andrieux

Un an de prison ferme pour le député socialiste Sylvie Andrieux

22/05/2013 – 13h00
MARSEILLE (NOVOpress) –
Alors que la commission d’enquête sur l’affaire Cahuzac a débuté à l’Assemblée, c’est un autre député du Parti socialiste qui alimente les chroniques judiciaires cette semaine. Élue dans les Bouches-du-Rhône, Sylvie Andrieux (ci-dessus) a été condamnée ce mercredi à trois ans de prison dont deux avec sursis, 100 000 euros d’amende et cinq ans d’inéligibilité, pour détournements de fonds publics.

La socialiste de 51 ans était poursuivie pour avoir utilisé à des fins de clientélisme électoral pas moins de 700.000 euros, alors qu’elle était vice-présidente de la région PACA entre 1998 et 2009. Le ministère des Finances avait détecté durant ce mandat des flux financiers suspects vers les comptes d’associations marseillaises, censées œuvrer dans les quartiers difficiles de la ville. Or, une enquête a démontré que ces structures n’étaient que des coquilles vides, utilisées pour rétribuer des personnes influentes, ayant joué un rôle décisif dans l’élection de Sylvie Andrieux.

Mise en examen en 2010, Sylvie Andrieux s’était vue retirer par Solférino son investiture PS aux législatives de 2012 dans les Bouches-du-Rhône. Mais le député avait tout de même glané de justesse un quatrième mandat en battant au second tour le représentant du Front National.

Décidément, voici bien un parti irréprochable dans une République qui l’est tout autant.

Julien Lemaire

Crédit photo : DR