La Pentecôte dans l’art européen – Les Très Riches Heures du duc de Berry

La Pentecôte dans l’art européen – Les Très Riches Heures du duc de Berry

19/05/2013 – 13h00
PARIS (NOVOPress) –
La fête chrétienne de Pentecôte, célébrée cinquante jours après Pâques, a fait l’objet de nombreuses œuvres d’art dans la culture européenne. Cette fête commémore la venue du Saint Esprit sur les apôtres de Jésus et leur entourage, cinquante jours après Pâques. En voici une illustration (image en Une) dans un des plus renommé livre manuscrit enluminé Les Très Riches Heures du duc de Berry réalisé au XVe siècle.
Les Très Riches Heures comportent à la fois des enluminures religieuses, et des enluminures profanes, en particulier pour les différents mois de l’année (image ci-dessous).

Dans l’image en Une, le Saint-Esprit est reçu dans une basilique par la Vierge entourée des apôtres.

L’image ci-dessous illustre les travaux paysans du mois de juin, par une scène de fenaison. L’action se passe au bord de la Seine, dans un champ situé à l’emplacement de l’hôtel de Nesle, résidence parisienne du commanditaire du livre, le duc de Berry.

La Pentecôte dans l’art européen – Les Très Riches Heures du duc de Berry

 

La réalisation de ce livre a eu une histoire complexe.
Commandé en 1410 aux frères Paul, Jean et Herman de Limbourg, par le duc Jean de Berry, l’un des frères du roi Charles V le Sage, il était inachevé à la mort la même année en 1416 du commanditaire et des trois enlumineurs, peut-être du fait d’une épidémie de peste. Le travail fut continué par différents peintres et fut achevé par l’enlumineur Jean Colombe sur commande du duc de Savoie, en… 1485.

Les Très Riches Heures sont conservée au musée Condé à Chantilly, où l’original n’est qu’exceptionnellement exposé au grand public, pour assurer la bonne conservation de ce document fragile et précieux.

Crédit images : domaine public, via Wikipédia.