Italie: agression contre le candidat de Casapound Italia à la mairie de Rome

Italie: agression contre le candidat de Casapound Italia à la mairie de Rome

18/05/13 – 16h30
ROME (NOVOpress)
– Simone Di Stefano, vice-président de Casapound Italia et candidat à la mairie de Rome, a été agressé par plusieurs individus casqués et masqués munis de manches de pioches.
Di Stefano venait de terminer une réunion électorale de quartier et se trouvait en voiture rue Tauranga, quand, à une intersection, il a été pris à partie par les voyous qui ont brisé les vitres du véhicule (photo) et également frappé au visage l’un des militants de Casapound qui accompagnait le candidat.

C’est un épisode très grave, surtout parce que Simone Di Stefano a été victime d’un véritable guet-apens, un traquenard prémédité – a déclaré Gianluca Iannone, président de Casapound Italia, dans un communiqué de presse – Il ne fait aucun doute que ce qui s’est passé cet après-midi était un plan organisé, fruit de l’atmosphère délétère et empoisonnée créée par les politiciens qui, tout en divisant toujours plus la nation ou ce qu’il en reste, ne cessent de diffamer les adversaires du système que nous sommes en laissant libre-cours au sang anti-fasciste qui coule dans leurs veines. Cette agression est un acte intolérable et lâche perpétré contre un homme qui, en conformité avec les règles de la démocratie, est candidat à la mairie de Rome. Un tel acte exige donc une réponse immédiate des institutions et un solidarité inconditionnelle des autres candidats”.

Pour le moment on ne sait si cet appel du président de Casapound Italia a été entendu par le monde politique italien, même si, dans le contexte actuel où la gauche et l’extrême gauche semblent vouloir rejouer la funeste « stratégie de la tension » qui accoucha des terribles « années de plomb », il est à craindre qu’il reste largement lettre morte.

Crédit photo : Casapound, DR.