A Rennes comme ailleurs : très forte mobilisation populaire contre la loi sur le mariage homosexuel

A Rennes comme ailleurs : très forte mobilisation populaire contre la loi sur le mariage homosexuel

07/05/2013 – 18h00
RENNES (NOVOpress Breizh) –
Les organisateurs de la Manif Pour Tous peuvent être satisfaits : répondant à leur appel, 20.000 personnes étaient présentes à Rennes dimanche pour manifester pacifiquement dans les rues de la cité bretonne. Malgré le calendrier mêlant vacances scolaires et jours fériés, les manifestants étaient également nombreux à Paris (35.000 selon les organisateurs, 15.000 selon la police), à Lyon (20.000) comme à Rennes, pour ne citer que trois rassemblements. Au total, les organisateurs ont dénombré dans toute la France 125.000 manifestants.
Un succès qui témoigne de la très forte mobilisation populaire contre la loi sur le mariage homosexuel.

« Un papa, une maman y’a pas mieux pour les enfants ». A Rennes, venues de Bretagne, de Vendée, de Normandie, d’Anjou, de Mayenne et de la Sarthe, 20.000 manifestants de tous âges, très souvent en famille, ont envahi les rues pour clamer leur opposition à la loi Taubira. En tête du cortège on notait la présence de Marc Le Fur (député des Côtes-d’Armor), Tugdual Derville (délégué général d’Alliance Vita), Bruno Retailleau (sénateur, président du conseil général de la Vendée), Christine Boutin (Parti Chrétien-démocrate) et Philippe Gosselin (député de la Manche).

Après un parcours dans les rues de Rennes, les manifestants se sont retrouvés devant l’hôtel de ville où différents orateurs ont pris la parole. « Le mariage gay est le révélateur du refus de cette société de consommation où l’enfant devient un objet de consommation, où le ventre des femmes va devenir un objet de commerce », a déclaré Christine Boutin. De son côté, Tugdual Derville a affirmé : « On ne lâchera pas parce que demain nous voulons que les être humains puissent naître d’un homme et d’une femme comme chacun d’entre nous et non pas d’un bricolage procréatif qui ne respecterait pas leur identité profonde ». Un message reçu 5 sur 5 par la foule qui a longuement applaudi les orateurs.

Pour Nicole, une jeune étudiante venue de Brest, « il n’est pas question de lâcher. Celle loi est inique dans la mesure où elle va permettre que des enfants soient privés de leur droit à connaître leurs origines, à se situer dans une lignée. » Un avis que partage Hervé, un jeune père de famille venu de Caen, qui estime qu’ « avec cette loi des enfants seront privés légalement de père ou de mère. Le gouvernement serait mieux inspiré de s’occuper sérieusement du chômage!»

« On a gagné ! » En marge de la manifestation de Rennes, une petite centaine de défenseurs de la loi Taubira, contenue par le service d’ordre de la manifestation, a tenté vainement de se faire entendre. Faute d’y parvenir, ces « mutins de Panurge » (Philippe Muray), défenseurs de toutes les bonnes causes de la bien-pensance, auraient, selon la police, agressé deux personnes, dont un journaliste de la webTV RennesTV.

Crédit photo de la manifestation à Rennes : Séverin Galibert/NOVOpress Breizh (cc).