Pour Le Monde diplo : “Même la justice française condamne BHL…”

Pour Le Monde diplo : “Même la justice condamne BHL…”

04/05/2013 – 11h00
PARIS (NOVOpress) – A la suite de la récente condamnation de Bernard-Henri Lévy et Le Point pour diffamation envers Bernard Cassen de l’organisation Attac, et envers le Bloc Idenitaire, Le Monde diplomatique a publié un article “Même la justice française condamne BHL…” sur ce pseudo philosophe-Botul, article que l’on peut qualifier de pour le moins peu flatteur !

“La liste des bourdes et des calomnies de notre intellectuel de parodie est longue et ancienne. Il a pour distinction de s’être à peu près trompé sur tout” nous dit cet article.

Rappelons que Bernard-Henri Lévy (photo) dans son Bloc-notes hebdomadaire publié par Le Point, avait écrit que le Bloc Identitaire était un “groupuscule néonazi qui s’était rendu célèbre, le 14 juillet 2002, en tentant d’assassiner Jacques Chirac” alors que le Bloc Identitaire n’existait même pas à cette date. Au sujet de Bernard Cassen il vitupérait “ce nouveau rapprochement rouge-brun qui voit les crânes rasés du Bloc identitaire fricoter, sur le dos des musulmans de France, avec tel ancien du Monde diplo, Bernard Cassen, est un crachat au visage [de la] République”, le confondant avec Pierre Cassen de Riposte laïque.

Pour Le Monde diplo les diffamations de Bernard-Henri Lévy concernent en particulier le fait que pour lui “tous ses ennemis politiques seraient assimilables à des nazis.”
Et le journal de s’exclamer “Depuis quarante ans, les élucubrations de Bernard-Henri Lévy lui ont valu les réprimandes et les sarcasmes d’intellectuels aussi divers que Raymond Aron, Pierre Vidal-Naquet, Gilles Deleuze, Pierre Bourdieu…”. L’article fait remarquer que “cela n’a nullement empêché le philosophe préféré des médias d’empiler les signes de reconnaissance de la bonne société et de multiplier les propos diffamatoires.” 

“Des présidents [français] lui confiaient même une mission officielle ou semi officielle (en Bosnie dans le cas de Mitterrand, en Afghanistan avec Chirac, en Libye avec Sarkozy). Au risque pour la France d’embarrasser ses diplomates et de devenir (un peu) la risée des chancelleries du monde entier” note l’article au sujet des activités internationales du pseudo philosophe.

Le Monde diplomatique fait remarquer que dans son Bloc-notes hebdomadaire du Point “Notre philosophe y dispense en effet, sans la moindre distance ni la moindre ironie, les compliments à ses obligés — ou à ceux dont il attend quelque faveur. Symétriquement, il se montre tout aussi généreux de ses remontrances, voire de l’expression violente de son animosité, lorsqu’il parle de ses adversaires. En particulier de ceux qui ont démasqué ses diverses impostures.”

Il reste étonnant que l’article du Monde diplomatique ne parle que de la condamnation pour diffamation de BHL et de Franz-Olivier Giesbert, directeur du Point, concernant Bernard Cassen. Et pas de la condamnation pour diffamation concernant le Bloc Identitaire survenue dans le même jugement. On ne peut être parfait…

Crédit photo : Itzike, via Wikipédia (cc).