Gens du voyage : plusieurs communes expérimentent le vivre-ensemble

Gens du voyage : plusieurs communes expérimentent le vivre-ensemble

23/04/2013 – 10h00
ANGOULÊME (NOVOpress) – Les gens du voyage seront les bienvenus au vide-grenier organisé le 1er mai prochain dans le quartier Victor-Hugo à Angoulême (Charente). L’affiche qui annonçait que « les professionnels et les gens du voyage » n’étaient « pas autorisés à louer d’emplacements », a été retirée suite aux pressions de la gauche libérale-libertaire. Jacqueline Lozier, la présidente du centre social des Alliers, s’en félicite : « Notre objectif, c’est le mieux vivre ensemble », a-t-elle confié à notre confrère de la Charente Libre.

Angélisme ? Langue de bois déconnectée du réel ? A Neuville-en-Ferrain (Nord), les habitants n’ont pas forcément envie d’expérimenter ce vivre -ensemble  avec les gitans. « Un bon nombre de Neuvillois » ont exposé « leurs inquiétudes », et « pour certains exprimer leur colère », rapporte La Voix du Nord, à l’idée d’une aire d’accueil des gens du voyage sur leur commune. « Vous êtes allé voir les camps, comment ils sont devenus ? C’est une décharge, alors qu’ils ont tout, même des sanitaires… », témoigne un riverain.

Même son de cloche à Bordeaux (Gironde) où l’université Bordeaux IV est confrontée à une invasion de nomades. Les étudiants n’apprécient pas ce vivre-ensemble bien concret. « Ils se montrent assez virulents et ne cachent leur souhait de voir ces personnes partir », constate aussi le site MeltyCampus.fr.

Crédit photo : Ivan Constantin via Flickr (cc).