Bienvenue en Ripoublique : Christine Lagarde sur la sellette…

Bienvenue en Ripoublique : Christine Lagarde sur la sellette…

20/04/2013 – 10h00
PARIS (NOVOpress/Bulletin de Réinformation)
– Alors que l’ouragan Cahuzac continue de décoiffer la « gauche morale », un sérieux grain est attendu à droite : Christine Lagarde pourrait en effet à son tour connaître quelques sérieux ennuis avec la justice. L’ancienne ministre de l’économie de Nicolas Sarkozy et par ailleurs successeur du « porc » Strauss-Kahn à la tête du Fonds monétaire international, va en effet devoir s’expliquer devant la Cour de Justice de la République (CJR) sur son arbitrage lié à la vente par le Crédit Lyonnais des parts détenues dans Adidas par Bernard Tapie (photo à l’époque de l’arbitrage, Nicolas Sarkozy et sa ministre Christine Lagarde).

Cet arbitrage avait permis à l’homme d’affaires d’empocher 403 millions d’euros, en provenance de fonds publics, donc des contribuables.

Un Bernard Tapie dont il convient en l’occurrence de rappeler le lourd passé judiciaire, ce qui ne l’empêcha pas d’occuper le poste de ministre de la Ville du gouvernement socialiste de Pierre Bérégovoy.

Mme Lagarde est visée par la CJR pour : « complicité de faux et de détournement de fonds publics » Cette audition pourrait aboutir à la mise en examen de la patronne du FMI. Christine Lagarde, qui a toujours justifié sa démarche par la volonté de mettre fin à une procédure, selon elle, longue et coûteuse, risque de devoir partager le banc des accusés avec un autre ténor du système : la CJR pourrait en effet être également amenée à enquêter sur le rôle joué par Jean-Louis Borloo qui a initié cet arbitrage tendancieux alors qu’il était ministre des Finances du premier gouvernement Fillon, de mai à juin 2007. Christine Lagarde a toujours démenti avoir agi sur ordre de Nicolas Sarkozy, qui aurait voulu s’attirer le soutien de Bernard Tapie par cet arbitrage assez rocambolesque, en particulier pour les 45 millions d’euros versés à Tapie avec notre TVA, notre IRPP, etc., pour “préjudice moral” !

Crédit photo : London Summit, via Flickr (cc).