Perte du marché de l'habillement de la police : coup dur pour Armor-Lux

Perte du marché de l’habillement de la police : coup dur pour Armor-Lux

18/04/2013 – 20h30
QUIMPER (NOVOpress Breizh) –
Armor-Lux vient de perdre le marché de la police nationale qui a préféré changer de fournisseur. Un coup dur pour cette entreprise bretonne spécialisée dans l’habillement.

Les tenues des 120.000 fonctionnaires de la police nationale ne seront plus fabriquées par Armor-Lux, comme c’était le cas jusqu’à présent. La Direction générale de la police nationale (DGPN) a annoncé ce matin qu’elle avait décidé de renouveler cet important marché. Selon le député du Finistère Jean-Jacques Urvoas (PS) ce dernier a été attribué à un consortium composé de trois entreprises : Ineo Support – une filiale de GDF Suez -, Balsan et La Calaisienne, deux entreprises de textile spécialisées dans la confection d’uniformes basées dans le Pas-de-Calais et en Isère.

Pour Armor-Lux, la perte de ce marché, qui représentait un chiffre d’affaires de 85 millions d’euros, aura inévitablement des conséquences sur l’effectif de l’entreprise. 40 ou 50 salariés pourraient perdre leur emploi. Selon Ouest-France, Jean-Guy Le Floch, PDG de l’entreprise finistérienne, estime que l’attribution de ce marché « n’est pas des plus claires ». Il a annoncé son intention de former un recours devant le tribunal administratif.

On se souvient qu’en octobre dernier Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, avait défrayé la chronique en posant sur la couverture du Parisien magazine revêtu de la célèbre marinière Armor-Lux (ci-dessus). Une opération de com’ que les Bretons apprécieront aujourd’hui à sa juste valeur.