Chios 12 avril 1822

Massacre de Chios 12 avril 1822

12/04/2013 – 20h10
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –
Le 12 avril 1822, les Ottomans perpétraient le massacre de Chios, à l’encontre de la population grecque de l’île. Un millier de partisans grecs débarquent sur l’île, au début de l’année 1822. La Sublime Porte décide alors l’envoi de près de 45 000 hommes, avec ordre de reconquérir puis de raser l’île, et d’y tuer tous les hommes de plus de douze ans, toutes les femmes de plus de quarante ans et tous les enfants de moins de deux ans, et de réduire le reste de la population en esclavage.

Le bilan est estimé à 25.000 morts grecs et 45.000 vendus comme esclaves. Seulement 10.000 à 15.000 personnes ont pu s’enfuir vers les autres iles grecques.

Chios 12 avril 1822

Ce massacre de civils par les Turcs marqua profondément l’opinion publique européenne. « Les Turcs ont passé là. Tout est ruine et deuil.  Kios, l’île des vins, n’est plus qu’un sombre écueil » écrira Victor Hugo dans un poème célèbre dont les derniers vers sont : « Ami, dit l’enfant grec, dit l’enfant aux yeux bleus, je veux de la poudre et des balles ». Les peuples de la vieille Europe, devant d’autres servitudes qui s’annoncent, réclameront-ils un jour, à leur tour, « de la poudre et des balles » ?…

Image en Une : Le Massacre de Chios peint par Delacroix en 1824, domaine public. Image dans le texte : Marché aux esclaves par Jean-Léon Gérôme. domaine public, via Wikipédia.