Soutien financier d’un député PS de Gironde à la Grande Mosquée de Bordeaux

Soutien financier d’un député PS de Gironde à la Grande Mosquée de Bordeaux

12/04/2013 – 14h00
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
Le journal Sud Ouest a révélé le 11 avril que Vincent Feltesse, député PS de la Gironde, président de la Communauté Urbaine de Bordeaux et vraisemblable challenger d’Alain Juppé aux élections municipales de 2014, va verser une importante partie de sa réserve parlementaire à la Fédération des Musulmans de Gironde, l’association en charge du projet de Grande Mosquée à Bordeaux.

Rappelons que la réserve parlementaire est une somme d’argent, distribuée sur le budget de l’Etat aux parlementaires (députés et sénateurs), qui en disposent à leur convenance. Régie par aucune loi, elle permet à ces élus, qui n’ont guère de pouvoir sur le terrain, de financer à leur discrétion les initiatives, associations ou autres projets qui leur paraissent dignes d’intérêt.

L’utilisation de cette réserve parlementaire, en dehors de son aspect électoraliste, est donc tout à fait révélatrice de ce que les parlementaires, dont le rôle se borne à voter des lois sans réel pouvoir d’initiative, considèrent comme prioritaire.

On jugera donc sans difficulté des choix de M. Feltesse, en sachant que, disposant d’une « cagnotte » de 130.000 euros, il va en verser 50.000 (soit 38 %) au projet de Grande Mosquée, initié par son futur « adversaire » aux élections municipales Alain Juppé, et dirigée par le seul Frère Musulman décoré de la Légion d’Honneur Tareq Oubrou.

Le reste de la réserve parlementaire de Vincent Feltesse sera, selon ses dires, réparti au Planning Familial (structure militant entre autres pour l’avortement et le « mariage » homosexuel), à l’Association Cultuelle Israélite de la Gironde, à la banque alimentaire, et au centre d’animation Argonne à Bordeaux. Des choix pour le moins éloquents.

A l’heure où les Français, atteints de plein fouets par la crise économique et les mesures de rigueur imposées par le gouvernement, attendent de leurs élus un comportement exemplaire et des mesures énergiques pour redresser la barre, cette révélation des priorités personnelles du député sonne plutôt faux. A moins que la priorité de l’élu socialiste ne soit le Grand Remplacement de population tant dénoncé par Renaud Camus…