Mardi 9 avril, c'est la journée sans achats

Mardi 9 avril, c’est la journée sans achats

09/04/2013 – 12h00
PARIS (via Belle et Rebelle) – Pour le retrait du projet de loi Taubira, mais aussi, plus largement, pour signifier au gouvernement notre désapprobation face à ses actions , le mardi 9 avril 2013 sera une journée sans achats soit sans TVA pour l’Etat !

Vous êtes donc invités, toutes et tous, le mardi 9 avril à ne rien acheter et surtout pas : essence, tabac, alcool, jeux de hasard (tous jeux de la Française des Jeux).

Oubliez la grande distribution donc toutes les grandes enseignes : Carrefour, Leclerc, Auchan, Casino, Intermarché, Super U, etc., mais aussi Fnac, toutes boutiques de fringues, produits de beauté, etc.

Essayez de ne pas être verbalisé (radars, feu rouge, stop, stationnement…).

Prévoyez votre gamelle ! Pour éviter le resto du coin et le sandwich dégueu de la supérette. Vous pouvez aussi présenter vos excuses les plus sincères à votre boulanger… (Si les boulangers faisaient la grève, ça foutrait d’ailleurs un beau bordel !).

Mesdames, retenez vos pulsions esthétiques printanières et fuyez coiffeurs, esthéticiennes, et on le répète mais on sait ce que c’est d’être une fille : pas de fringues etc.

N’oubliez pas de prévenir aussi vos grands-parents et autres personnes âgées qui n’ont pas forcément Internet.

D’autres pays l’ont déjà fait. Deux jours de grève d’achats ont suffit pour faire reculer l’énorme augmentation du prix des pâtes en Italie. Même action au Liban pour le prix du pain, le lendemain de la grève d’achats le prix du pain reprenait son ancien prix.

A défaut de nous voir et de nous entendre, il va donc nous sentir !

L’État nous méprise et nous ignore en nous considérant tout juste comme des vaches à lait juste bonnes à combler les dettes qu’il génère par sa bêtise et son incompétence. A nous de lui témoigner notre mépris et notre colère en le pinçant douloureusement sur sa précieuse TVA.

Le 9 avril, évitons de gaspiller notre pognon pour gaver les cochons !

Certaines diront : « Pourquoi n’appliquez-vous pas ce conseil en permanence ? » C’est vrai, c’est pourtant si simple! Et c’est ce que l’on vous conseille… Mais chacune a ses démons quotidiens qu’il ne nous appartient pas de juger au travers du prisme « je suis meilleure qu’elle ».

J’entends déjà gronder : « Mais qu’est-ce qu’une simple journée sans achat si le reste du temps votre carte bleue fume ? » Une simple journée, c’est à la portée de toutes, c’est un début, une façon de mettre tout le monde dans le même bateau. Quel meilleur signe d’espérance que de regarder ensemble dans la même direction au même instant ?